• ** POUR NE PAS OUBLIER...Articles divers

            

  • Parce qu'avant d'être mamie cette semaine, j'ai d'abord été petite fille et petite-fille belge, née en 1948,

    dont les arrières-grands-parents paternels établis à Ypres ont fui vers la France en 1914 les atrocités de la

    guerre, comme l'ont fait mes parents et grands-parents après eux en 1940...

     

    Parce que j'ai entendu bien des histoires concernant ces périodes ...

    Parce que j'ai visité bien des sites qui me touchent au coeur ...

     

    Parce que l'histoire se répète et que la mémoire des hommes est bien courte ...

     

    Je me suis décidée à créer un blog très personnel sur des événements et des réflexions qui me tiennent à

    coeur  :  " In Flanders Field "  - Lieux de mémoire et d'histoire. 

                       http://in-flanders-field.eklablog.com/

     

    J'ai commencé ce blog il y a peu et continuerai à y rédiger des articles petit à petit.

     

     ** Sous peu, au début du mois de novembre, paraîtra un film qui, je pense, mérite d'être vu :

                        "En mai, fais ce qu'il te plaît"

     

      http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=204159.html 

     

       

                       

                               "Joie de Vivre" ( PBA de Lille ) - Sous le soleil ...

     

     

      Je ne désire pas nécessairement de commentaires sous cet article. Merci de votre compréhension.

     


    7 commentaires
  •       Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.

     

    20 ans après ce génocide au Rwanda, peut-être serait-il temps d'essayer de comprendre, si c'est possible, ce qui a provoqué cette violence extrême et ce déchaînement de haine.

    Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.         Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.

    " Le pays des grands lacs et aux mille collines "http://fr.wikipedia.org/wiki/Rwanda

           Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.

    1- Avant l'arrivée des blancs...: http://fr.wikipedia.org/wiki/Rwanda#.C3.89poque_pr.C3.A9-coloniale_et_coloniale

    A lire  (même "en diagonale")  pour comprendre la suite. 

    2- La colonisation et ses conséquences.

    En 1890, arrivant du Tanganyka, les Allemands s'installèrent dans la région des grands lacs , les actuels Rwanda et Burundi.
    A la fin de la guerre 1918-1918, ils durent renoncer à leurs colonies.

    Peu d'années plus tard, la Société des Nations confia à la Belgique un mandat de tutelle sur ces 2 pays, le Rwanda et le Burundi qui furent alors réunis en une seule "province", frontalière du Congo, déjà colonie belge.  

     


     

    [ Copié chez wikipedia, faute d'autre texte ..." À leur arrivée, les colonisateurs allemands, puis belges cherchèrent à comprendre cette société mobile et complexe qui ne correspondait pas aux critères européens.

    Ils classèrent les populations en fonction de leurs activités, de leur physique, etc.

    Ils furent très impressionnés par la monarchie rwandaise Tutsi, et considérèrent cette ethnie, les Tutsis, comme une "race supérieure"  (tiens donc...) , assimilant tous les Tutsis à ceux de la cour royale.

    -Selon les colonisateurs, les Tutsis sont plus grands, plus clairs de peau, plus beaux, ce qui les rendrait plus aptes à diriger.-

    Les colons belges vont s'appuyer sur les Tutsis pour mettre en place leur administration coloniale, ne respectant pas les Mwamis des clans dirigés par des Hutus.

    Il se créa ainsi une différenciation raciale artificielle issue du regard du colonisateur."http://fr.wikipedia.org/wiki/Rwanda#.C3.89poque_pr.C3.A9-coloniale_et_coloniale )  ]

     


     

    Le gouvernement colonial belge et les sociétés exploitant les ressources du pays (notamment les compagnies minières) s'appuyèrent donc sur les autorités locales en place et sur l'ethnie Tutsi qui dirigeait déjà le pays, au détriment des Hutus, majoritaires.

    Les missions catholiques prirent de plus en plus d'importance dans le pays. Elles se chargèrent de l'éducation sur tout le territoire. Et  ne furent pas des moindres à agrandir le fossé entre les Hutus et les Tutsis.

    La carte d'identité ethnique fut instituée.

    Pour mieux comprendre il y a ici 3 paragraphes interpellants :--->    MERCI DE ME LIRE

    Dans le milieu des années 1950, tant le Congo que le Rwanda et le Burundi commencèrent à revendiquer l'indépendance de leurs pays auprès de la Belgique.  

    3- Le Rwanda devint un état indépendant en juillet 1962.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rwanda#Apr.C3.A8s_l.27ind.C3.A9pendance

    Les rancoeurs, les dissensions entre Hutus et Tutsis, les luttes pour la conquête du pouvoir (présidence du pays), se poursuivirent et s'amplifièrent peu à peu après l'indépendance (voir lien ci-dessus).

    Au début de l'année 1994, les tensions furent telles que l'ONU décida d'y envoyer des troupes : principalement des Belges ! De plus, le nombre de casques bleus envoyés était largement insuffisant pour protéger la population civile rwandaise.

    Les blancs furent évacués, les Rwandais Tutsis furent laissés sur place, sans aide, sans protection, face aux Hutus.

    Le "reportage" qui suit et les images des vidéos sont terribles, comme le furent les massacres : 1 million de personnes tuées, principalement des civils, hommes, femmes, enfants, bébés, vieillards, sur une durée de 3 mois : d'avril à juillet 1994.

                                         " Quand un pays bascule dans l'horreur " : ----->

    http://www.rtbf.be/info/monde/detail_20-ans-du-genocide-rwandais-quand-un-pays-bascule-dans-l-horreur?id=8239134

                                Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.

    Je rends hommage aux 10 paras belges, casques bleus pour la paix, en mission pour l'ONU, pris au piège et massacrés le 6 avril 1994.

    Toutes mes pensées accompagnent les familles des victimes mais aussi tout le bataillon des paras de Flawinne, près de Namur.

    http://archives.lesoir.be/l-epopee-tragique-des-paras-belges-au-rwanda-l-impossib_t-19951103-Z0A820.html

                                                 Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.

     LES JOURNAUX TELEVISES DE LA TELEVISION BELGE :

    6 AVRIL 2014 : http://www.rtbf.be/video/detail_jt-19h30?id=1909176

     

                                                                     Il y a 20 ans au Rwanda : 1 million de morts en 3 mois.                        

     


    12 commentaires
  •       Hommage à Nelson Mandela

    Un homme grand, juste, courageux et généreux est décédé il y a quelques heures, le jeudi 5 décembre 2013.

    Son combat contre l'apartheid dans son pays, l'Afrique du Sud, fut très dur, mais cette lutte ne fut pas vaine.

    Nelson Mandela a changé non seulement l'avenir et l'histoire de son pays mais il a écrit aussi une page essentielle dans l'histoire des hommes.

    Reposez en paix, Monsieur le Président Nelson Mandela.

    http://www.lesoir.be/374475/article/actualite/monde/2013-12-05/nelson-mandela-s-est-eteint-paisiblement

                                                                    "INVICTUS"

    Ce poème fut écrit par William Ernest Henley (1849-1903), poète et écrivain britannique, sur son lit d'hôpital à la suite d’une amputation du pied en 1875.

    Il fut pour Nelson Mandela un soutien et une source d'inspiration durant sa longue captivité. Il l'avait écrit sur les murs de sa prison. Il le lisait et le relisait chaque jour.

    Il explique que c'est probablement ce qui l'a fait tenir dans les moments les plus sombres.

              

    Dans les ténèbres qui m'enserrent
    Noires comme un puits où l'on se noie
    Je rends grâce aux dieux, quels qu'ils soient
    Pour mon âme invincible et fière.  

    Dans de cruelles circonstances
    Je n'ai ni gémi ni pleuré
    Meurtri par cette existence
    Je suis debout, bien que blessé.  

    En ce lieu de colère et de pleurs
    Se profile l'ombre de la Mort
    Je ne sais ce que me réserve le sort
    Mais je suis, et je resterai sans peur.  

    Aussi étroit soit le chemin
    Nombreux, les châtiments infâmes
    Je suis le maître de mon destin
    Je suis le capitaine de mon âme.  

    William Ernest Henley (1843-1903)

     

                             Asimbonanga Mandela

             

    Asimbonanga (« Nous ne l'avons pas vu ») est une chanson du groupe sud-africain Savuka, dirigé par Johnny Clegg.

    Cette chanson de 1987 a propulsé ce groupe à la tête de l'actualité musicale des années 1980.

    Son texte, politiquement engagé, surtout pour l'Afrique-du-Sud de l'époque, est dédié à Nelson Mandela, alors emprisonné sur l'île de Robben Island, au large du Cap, et y fait explicitement référence.  

    Il cite aussi les noms de Steve Biko,Victoria Mxenge et Neil Aggett, militants de la lutte contre l’apartheid.

    Autre particularité de cette chanson, le titre est zoulou, le refrain est chanté dans cette langue et les couplets en anglais, acte particulièrement provocateur au temps de l'apartheid, surtout de la part d'un groupe multiracial, composé de Blancs et de Noirs.

    Asimbonanga Mandela

    Nous ne l’avons pas vu
    Nous n‘avons pas vu Mandela
    Là où il est
    Là où il est prisonnier
    Oh, la mer est froide
    Et le ciel est gris
    Regarde au-delà de l’île
    Jusqu’à la baie

    Nous sommes tous des îles
    Jusqu’à ce qu’arrive le jour
    Où nous traverserons l’eau brûlante

    Une mouette survole la mer
    Je rêve de silence brisé
    Qui détient les mots qui briseront
    La distance qui nous sépare

    Steve Biko, Victoria Mxenge
    Neil Aggett Asimbonanga
    Nous ne l’avons pas vu
    Nous n’avons pas vu notre frère
    Là où il est, là où il est mort

    Hé, toi Et toi, et toi aussi
    Quand arriverons-nous à destination ?

             Hommage à Nelson Mandela

    Merci Josette pour ton cadeau ! 

    Hommage à Nelson Mandela


    23 commentaires
  • C'était un vendredi soir, je m'en rappelle, mon père était parti jouer au volleyball.

    C'était le 22 novembre 1963.

    Avec maman, je regardais une émission à la télé française, j'étais assise à terre, sur le tapis, ma position préférée.

    Il était, en Belgique, environ entre 20 et 22 heures.

    L'annonce de l'attentat contre le président Kennedy tomba.

    Ce n'est qu'un peu plus tard, au fil des heures, des jours, et des émissions, que je me suis vraiment rendu compte de ce qui s'était déroulé, dans toute son horreur et sa violence, du point de vue humain avant tout, pour l'homme lui-même, mais aussi pour son épouse et ses enfants .

                                  Même jour, même date, 50 ans après

    Plus tard vint le moment des questions ainsi que la prise de conscience de la portée de cet assassinat, pour les Etats-Unis, mais aussi sur le plan international.  

    Aujourd'hui  vendredi 22 novembre 2013, aux USA, mais aussi dans de nombreux pays, hommage est rendu au 35ème président des Etats-Unis d'Amérique, " JFK " , assassiné il y a 50 ans à Dallas (Texas).

                Même jour, même date, 50 ans après

                                                         Même jour, même date, 50 ans après


    17 commentaires
  • Chez nous , en Belgique, alors que le 11 novembre est encore commémoré (une chance !) , le 8 mai n'est plus considéré comme un jour important ; aucune véritable commémoration officielle n'est prévue pour saluer tous ceux et celles qui ont souffert , combattu , sont morts, durant ce conflit.

    C'est mon opinion , et je l'assume : c'est une honte !

    Il y a les lundis de Pâques , de Pentecôte , l'Ascension , le 15 août , etc....   mais le 8 mai : rien !  

    Ce n'est même pas pour le jour de congé mais juste un devoir de mémoire que je considère comme extrêmement important    .

                                    

                                   

                                   

                                   

                                                               Clio - Francine.

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique