• Pour "1914-2014" en Belgique : 2 femmes résistantes : Gabrielle Petit et Edith Cavell

    Cet article est la copie d'un article publié sur un blog que j'ai dû supprimer, faute de temps pour m'en occuper.

    Pour la communauté “Il y a cent ans” de Claramicalement

                     co      Le 1er rallye aérien de Monaco en 1914 et Roland Garros 

     

    Le 4 août 1914, c'est la Belgique qui subit de plein fouet les premiers assauts et les premières vagues d'invasion des armées allemandes.

    Outre les combattants armés (les soldats), il faut aussi rendre hommage à tous les civils qui, sous diverses formes, firent de la résistance.

    C'étaient surtout des informations sur les activités et les positions des troupes allemandes qui étaient envoyées aux Anglais.

    Ces résistants sont plus nombreux qu'on ne le pense et beaucoup d'entre-eux furent fusillés. 

    En Belgique, il y a deux femmes dont je tiens à évoquer la mémoire : Gabrielle Petit et Edith Cavell (sans oublier tous ceux, toutes celles, qui participèrent à la résistance durant cette guerre). 

    Voici d'abord Gabrielle Petit, figure emblématique de la résistance belge durant cette guerre.

    Je préfère cette photo, sobre, plutôt que celles que l'on voit habituellement.

                              gp 1

     

    Gabrielle Petit est née à Tournai le 20 février 1893. 

    23 ans plus tard, elle est fusillée par les Allemands à Bruxelles, le 1er avril 1916. 

    Depuis le début de la guerre, elle faisait de l'espionnage pour le compte des Anglais comme plus de 2000 Belges à l'époque.   Je vous laisse parcourir les liens que j'ai trouvés.  

    A - Les photos du dessus masquent le texte juste dessous.   http://www.1914-1918.be/civil_gabrielle_petit.php    

    B - Un excellent reportage de la RTBF (Radio Télévision Belge)  : ICI 

     -- Clip vidéo : cliquer ICI 

    N'oubliez pas de mettre le son ! 

     

                     co      Le 1er rallye aérien de Monaco en 1914 et Roland Garros 

     

     

    Je rends aussi hommage à Miss Edith Cavell, infirmière anglaise et résistante elle-aussi.

    Edith Cavell est née à Swardeston en 1865 en Angleterre, fille d'un pasteur anglican.
    Elle fait des études à Bruxelles, puis en Suisse et en Allemagne.

    De retour en Angleterre en 1895, elle travaille d'abord comme gouvernante, puis elle obtient son diplôme d'infirmière au 'London Hospital'.

                                  ec

    En 1906 elle retourne à Bruxelles comme infirmière en chef de l'Institut de Chirurgie.
    Deux ans après elle devient directrice de l'école des infirmières de l'Institut médical Berkendael, aussi à Bruxelles.

    En août 1914, Edith Cavell décide de rester dans son pays d’adoption et d’en partager le sort.

                                         ec

    Peu après l'entrée de l'armée allemande à Bruxelles, on installe un hôpital de la Croix- Rouge à l'école des infirmières.
    Cet hôpital devient vite un centre d'accueil et d'évasion pour des soldats belges, français et anglais qui veulent retrouver leur division en passant par les Pays-Bas ( pays resté neutre).

    Edith Cavell est un maillon important d’un vaste réseau de résistance et d'espionnage.

    En août 1915 des soupçons se portent sur elle et elle est arrêtée avec plusieurs autres résistants.

    Lors des interrogatoires, elle avoue ses activités clandestines, non pour sauver sa vie mais par honnêteté : elle est fille de pasteur.

                                                 eec

    Or les Allemands n’avaient pas suffisamment d’éléments à charge pour pouvoir l’envoyer devant le peloton d’exécution ; ce sont ses propres aveux qui entraînent sa condamnation à mort.

    Elle est fusillée le 12 octobre 1915 à Bruxelles, quelques mois avant Gabrielle Petit. Elle avait 50 ans.

    Parmi les divers articles que j'ai lus, il me semble que celui-ci est fort complet.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Edith_Cavell

    Aussi :  http://www.rosadoc.be/site/rosa/francais/reperes/spot/cavell.htm

    Une importante clinique bruxelloise porte le nom d'Edith Cavell, clinique qui a maintenant de nombreuses implantations sous le sigle CHIREC : Centre Hospitalier Interrégional Edith Cavell : http://edith-cavell.chirec.be/fr/

     

                                   7OLOs8N4FthSLSYMwbN9lD96nLU2

    « ** A propos de la communauté "Il y a 100 ans:1914 - 2014" - Mes articles sur eklablog.Merci beaucoup pour toutes vos visites sur mon blog ! »

  • Commentaires

    15
    Samedi 9 Mai 2015 à 01:00

    Deux figures féminines d'une guerre qui a fait des morts non seulement dans les tranchées mais devant les pelotons d"exécution. Je connais moins Gabrielle Petit mais Edith Cavell je la connais , dans la ville ou j'ai habité plus de 15 ans, une des rues principales porte son nom. Merci de nous avoir donné de nombreux renseignements.Et surtout le temps d'un blog tu les as mise à l'honneur.

     

    Merci 

     

    Belle et douce nuit, bisous!

     

    EvaJoe

    14
    Mardi 5 Mai 2015 à 08:08

    Les femmes sont souvent les oubliées de ces guerres; pourtant beaucoup  ont été très courageuses et ont lutté contre l'ennemi. Bisous

    13
    Mardi 5 Mai 2015 à 06:46

    je te souhaite une bonne semaine

    12
    Lundi 4 Mai 2015 à 16:48
    renee

    comme quoi dire la vérité n'est pas toujours bon!!!!!!!!! Bravo deux femems de courage (que je n'aurais certes pas eu) Bisessssss

    11
    Lundi 4 Mai 2015 à 08:22

    Un grand hommage à ces deux grandes Dames. Il y en a eu des héros dans nos guerres ; ils ne sont d'ailleurs pas tous connus. Ces gens ont tout donné, tout risqué pour sauver leur pays et les habitants. je t'embrasse

    10
    Lundi 4 Mai 2015 à 06:37

    Excuse-moi, évidemment que l'article est déjà passé, en plus tu le dis !

    Mais je l'ai republié sur la communauté, cela ne peut pas faire de mal.

    Bien amicalement.

    9
    Lundi 4 Mai 2015 à 06:30

    Bonjour Francine,

    Je vais essayer de relier cet article à la communauté.

    Je crois me souvenir qu'il est déjà paru ?

    Ces femmes étaient vraiment exceptionnelles, y en aurait-il encore de cette trempe, de nos jours ?

    Merci de toujours t'intéresser au sujet.

    A ton nouveau domicile, tu trouveras sans doute, comme tu le dis, encore plus de précisions.

    Bises et bonne semaine.

    8
    Lundi 4 Mai 2015 à 06:22

    de retour, je passe vite fait ! bisou

    7
    Lundi 4 Mai 2015 à 05:35

    Bonjour un bel hommage à ces deux grandes dames, merci mon amie bonne journée bisous

    6
    Dimanche 3 Mai 2015 à 23:08

    de très beaux hommages 

    5
    Dimanche 3 Mai 2015 à 22:39
    colettedc

    Superbe hommage Francine !

    Bonne semaine !

    Bisous♥

    4
    Dimanche 3 Mai 2015 à 20:56

    Merci pour ce superbe article ma Clio, un très bel hommage. Bises mouillées et bonne soirée. ZAZA

    3
    Dimanche 3 Mai 2015 à 20:41
    LADY MARIANNE

    un bel hommage pour ces deux femmes courageuses, dévouées !
    elles méritent qu'on s'en souvienne !!
    on parle plus souvent des hommes --
    merci pour ta docu !! bisous !

    2
    Dimanche 3 Mai 2015 à 20:14

    Superbes hommages ! Article intéressant pour découvrir ces deux femmes !

    Je ne connaissais Edith Clavel que par le nom d'une avenue très connue qui porte son nom a Bruxelles !

    Bonne fin de week-end

    Bizzzous

    1
    Dimanche 3 Mai 2015 à 19:52

    Je connaissais ces deux noms, un rappel de leur vie en ces temps troubles pour rafraîchir nos mémoires, merci Clio... ! Chapeau mesdames !! Bonne soirée, bises de JB

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :