• Niederbronn-Les-Bains est une station thermale de 4500 habitants située à 45 km au nord de Strasbourg. (Voir carte )
    La ville est enchâssée dans un hémicycle de collines qui l'abritent des vents dominants,au coeur du Parc naturel régional des Vosges du Nord.
    C’est une ville agréable et fleurie,parcourue par une petite rivière.                                   

            Niederbronn-les-Bains:entre thermalisme et randonnées.

    Elle abrite un casino mais c’est le thermalisme qui fit la réputation de la ville depuis l'époque romaine.Ses établissements de bains sont devenus aujourd'hui des centres de cure et de remise en forme.                       

    C’est aussi un excellent point de départ pour des randonnées pédestres sur les chemins et sentiers balisés par le Club Vosgien ,mais aussi pour les amateurs de cyclisme.
    Les points de vue et paysages divers sont superbes,dans une nature protégée et un environnement calme.

           Niederbronn-les-Bains:entre thermalisme et randonnées.

    Au cours de ces balades apparaissent des vestiges du passé, notamment des châteaux forts perchés sur des pitons de grès rose.

    http://www.niederbronn-les-bains.fr/la-ville.html

    http://www.ot-niederbronn.com/fr/

     

                           Niederbronn-les-Bains:entre thermalisme et randonnées.

      

                                              Pour revenir à l'accueil ,clic  


    votre commentaire
  •  

                c

    Le château de Fleckenstein existait déjà en 1165.
    Il est érigé au sommet d’un piton de grès rose.
    Il faisait partie d'une série de châteaux qui surveillaient la route reliant Bitche et Wissembourg.(Voir plan)

               c

    Cette forteresse a été plusieurs fois remaniée.
    D'une longueur de 90 mètres, d'une hauteur de 30 mètres et d'une largeur de 10 mètres, ce château fort a la forme d'un navire.
    Les parties les plus anciennes sont notamment les escaliers creusés à même le rocher.

                c
    De l’ancien château il ne reste que des vestiges:ceux des murs d'enceinte, des traces d'un donjon carré, des caves, des murs du logis,une tourelle d'escalier, les portes de la basse cour , une prison creusée dans le rocher ,ainsi que des salles comme celle des Chevaliers et la salle des archives dont la porte est ornée des écus des Fleckenstein.

               Le château de Fleckenstein.

    Le château est classé monument historique depuis décembre 1898.
    C’est l’un des châteaux d’Alsace le plus visité après celui du Haut-Koenigsbourg.

    http://www.fleckenstein.fr/

                                     Pour revenir à l'accueil ,clic  

              c


    1 commentaire
  • MERCI A CE BLOGUEUR POUR SES EXPLICATIONS !

           http://le-plume.blogspot.be/2006/07/charbonnier.html

    La présence constante de charbonniers dès la fin du moyen-âge s’explique surtout par les activités qui se sont développées dans cette région.

    Dès la moitié du 16ème siècle une verrerie est construite à la demande des Fleckenstein;d’autres apparaîtront ensuite.

    S’installent aussi dans la région des activités liées à l’industrie du fer,dont des fonderies.
    Celle de Jaegerthal date de 1602.    (Voir article suivant)

    Tant les verreries que les fonderies nécessitaient l’emploi d’une source d’énergie efficace et disponible sur place : le charbon de bois.

                    Et ce ne sont pas les forêts qui manquent !

                           Fleckenstein , terre de charbonniers.

     

                                     LA VIE PARTICULIERE DU CHARBONNIER.

              c
                                               http://www.charbonniers.fr/


    Le charbonnier était certes celui qui transformait le bois en charbon mais il était aussi bûcheron, c’est-à-dire qu’il préparait en hiver le bois qu’il allait carboniser pendant la bonne saison.

    La campagne de cuisson débutait généralement au printemps une fois que la neige avait fondu, que les journées s’allongeaient et que les températures étaient plus clémentes.

    Il faut en effet savoir que le charbonnier travaillait en continu et que de ce fait il était obligé de vivre sur son lieu de travail, c’est-à-dire au cœur de la forêt dans des huttes rudimentaires construites pour un temps avec des perches recouvertes de terres ou de feuilles.

                                      Fleckenstein , terre de charbonniers.

    Une fois la campagne lancée, elle durait toute la bonne saison jusqu’à la fin de l’automne.
    Le charbonnier ne s’occupait pas du transport du charbon de bois.
    Pendant des mois il ne sortait donc pas de sa forêt.                                    


                                            L’ORGANISATION DU TRAVAIL DE CHARBONNIER.

    Son travail consistait en premier lieu à préparer les charbonnières, emplacements sur lesquels le bois était carbonisé, puis à construire des tas de bois appelés meules, les couvrir pour les rendre étanches, mener la combustion.

                           C

                                            C

    Une fois que celle-ci était terminée,le charbonnier dégageait le charbon de bois, l’ensachait  ou le chargeait sur de grandes charrettes.

             Il travaillait rarement seul,le plus souvent en équipe de 3 ou 4.

                                          Fleckenstein , terre de charbonniers.         

    Le travail en équipe facilitait en effet le travail en continu:construction de la meule, combustions, défournement.
    Il permettait aussi la combustion de plusieurs meules à la fois.

    Le charbonnier ne connaissait pas le repos régulier, il lui fallait surveiller ses meules de jour comme de nuit.

    Autant dire qu’il ne chômait pas.

    http://www.charbonniers.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=46&Itemid=53&lang=fr

                                                 Pour revenir à l'accueil ,clic  


    1 commentaire
  •           Les forges de Jaegerthal.

    Suivant le cours d’eau et descendant la route depuis le château de Fleckenstein,quelle ne fut pas ma surprise d’apercevoir ces énormes vestiges...ceux d’une abbaye ?

              f

    Hé bien,non !!!     Ce sont les ruines d’une très ancienne fonderie.

              f


    Etablie dans le petit hameau de Jaegerthal,près de Niederbronn-les-Bains, cette forge fut à l'origine de l'empire industriel De Dietrich.

             Les forges de Jaegerthal.

    En effet , fondée en 1602 , après autorisation donnée par le comte de Hanau à la riche famille Jaeger, la forge passa dans les mains d'une famille locale, les De Dietrich, peu avant la Révolution.

             Les forges de Jaegerthal.

             Les forges de Jaegerthal.

              f

    Avec ses 5 feux d'affinerie, son haut-fourneau et ses 4 marteaux, la forge des De Dietrich produisait premièrement des barres de fer avant de produire bien d’autres objets ,tels des poêles.

                                       Les forges de Jaegerthal.

    La forge ferma à la fin du XIXe siècle, mais il en reste des ruines classées monument historique.

                                   http://paysdeniederbronn.free.fr/Jaegerthal.html

     Famille de Dietrich : http://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_Dietrich

    Depuis lors,les De Dietrich ont diversifié leurs productions,évoluant avec les nouvelles techniques,tant dans l'électroménager que dans tout ce qui touche aux appareils de chauffage , entre autres.

                        Les forges de Jaegerthal. 

    En fait, il faudrait lire:" La naissance de la  forge (berceau de l'entreprise De Dietriech) remonte au 5 avril  1685 " !

                                                                    Pour revenir à l'accueil ,clic  

     


    votre commentaire
  • Cette casemate de la ligne Maginot rappelle la proximité de l’Allemagne, qui, au cours des siècles, n’a eu qu’à traverser le Rhin pour se retrouver en France et plus particulièrement en Alsace. 

                  

                  

    La casemate est aménagée dans son état d'origine afin de faire découvrir le cadre de vie du soldat de 1940 (chambre de douze lits avec poêle à bois, puits d'eau potable, système de ventilation, latrines ' à la turque ' avec instructions, groupe électrogène...) et l'armement utilisé.

                

                

    Des bovidés «Highland Cattle» ont été introduits dans le Parc Régional des Vosges du Nord pour contribuer à l’entretien  des vallées.On peut en voir notamment à l'entrée du village .

                

               

                                             Pour revenir à l'accueil ,clic  


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique