• Le canal de Roubaix - Poèmes et contrebande.

    Cet article fait partie de l'ensemble : "Canal de Roubaix - Canal de l'Espierres" : ICI

     

    Le long du canal ont été apposés des panneaux sur lesquels on peut lire des extraits de poèmes dédiés aux canaux.

           Le canal de Roubaix - Contrebande et poèmes

     

    Certains panneaux ont subi une dégradation due au temps, à l'humidité ; j'espère qu'ils sont lisibles.

    Je les ai photographiés près de la Maison du Canal.

     

               Le canal de Roubaix - Contrebande et poèmes

     

     Le canal de Roubaix - Contrebande et poèmes

     

        Le canal de Roubaix - Poèmes et contrebande.

     

    Dans les articles précédents, vous avez remarqué la proximité de la Belgique et de la France.

                                    Qui dit vie frontalière dit aussi contrebande.

     

    La dégradation du bas d'un autre panneau n'était pas dû au temps mais bien à une main humaine et  cela, je n'aime pas du tout  !!!!!

     

    Une chance que j'ai pu lire le nom de l'auteur. Il me disait "quèqu' chose" : R. Asso : surprise plus bas !

     

    J'ai photographié la partie du poème non abîmée , ainsi que celle endommagée que j'ai "restaurée" .

      

               Le canal de Roubaix - Poèmes et contrebande.

               Le canal de Roubaix - Poèmes et contrebande.

     

     Raymond Asso est un poète et surtout le compositeur (parolier) de nombreuses chansons

    célèbres,  dont "Mon légionnaire".

    Il fut aussi le compagnon d'Edith Piaf pendant quelques années.

     

         Voici le poème "Le Contrebandier"  (panneau ci-dessus)  chanté par Edith Piaf.

                       J'ai recopié le texte du poème sous le clip vidéo.

                             A - IMAGES DIVERSES    N'oubliez pas de mettre le son !    A - IMAGES DIVERSES

     

                       

           

                       Le Contrebandier - Raymond Asso  

                            Il était né sur la frontière,

                   Là-haut dans l'Nord où c'qu'y a du vent.

                    Contrebandier tout comme son père,

                       Il avait la fraud' dans le sang.

                       Il attendait les nuits sans lune

              - Quand i'fait sombre, on pass'bien mieux. -

                 Pour s'faufiler par les grand's dunes

                Où l'vent de la mer nous piqu'les yeux.  

     

                              Ohé, la douane !

                            Ohé, les gabelous !

                          Lâchez tous les chiens

                          Et puis planquez-vous

                           Au fond d'vos cabanes.

                           R'gardez sur la dune

                         L'homm'qui pass'là-bas.

                         Il est pourtant seul

                         Mais vous n'l'aurez pas.

     

     

                           Il s'fout d'la douane

                          Au fond d'vos cabanes,

                           Allez, planquez-vous

                            Et lâchez les chiens.

                           Ohé, les gabelous !

                             Ohé, la douane !  

     

                 Quand il avait rien d'autre à faire,

               Les nuits où qu'il faisait trop clair,

                Il changeait les poteaux frontières

                  Et foutait le monde à l'envers

            Ou bien, d'autres fois, en plein passage,

                    Quand il avait bu un bon coup,

                 Il poussait de vrais cris sauvages

               Et v'là qu'je passe dépêchez-vous.  

                            Ohé, la douane !

                         Ohé, les gabelous !

                      Lâchez tous les chiens

                                Etc..

     

        

              Le canal de Roubaix - Poèmes et contrebande.     

     

                        pour une autre halte le long du canal.

     

     

                                   Pour Khanel : juin 2015 :" Bleu " 

     

     

    « Balade près de la Maison du CanalRepos ...La balade est finie -:) »

  • Commentaires

    8
    Lundi 8 Juin 2015 à 23:28

    ce n'est vraiment pas intelligent de dégrader des panneaux et en plus c'est pour le plaisir de détruire

    7
    Vendredi 5 Juin 2015 à 18:14
    jazzy57

    Je remonte le canal à l'envers mais ça n'a pas d'importance car tes billets son supers .

    6
    Vendredi 5 Juin 2015 à 12:08

    Superbes poèmes ma Clio, et dernier chanté par Édith Piaf est magnifique. Bises et bon vendredi. ZAZA

    5
    Vendredi 5 Juin 2015 à 11:28

    Bon jour Francine ! Je vois avec plaisir que tu as repris le chemin de ton blog (je reviens d'ailleurs de ton autre blog, et admiré les loups, je suppose que tu étais à distance respectable ... wink2) Merci pour cette superbe balade le long du canal de Roubaix et pour les explications "histoire-géographie" on admire et on apprend des "choses" chez toi, c'est super ! Bises et à bientôt.

    4
    Vendredi 5 Juin 2015 à 07:37

    Magnifique reconstitution Francine, c'est passionnant. je ne connaissais pas Raymond Asso. Notre Edith a eu bien des amants ! Qui peut le lui reprocher, tant qu'on vit, on espère le véritable amour, et lorsqu'on voit qu'on s'est trompé, on se laisse souvent reprendre au jeu.

    Gros bisous

    3
    Vendredi 5 Juin 2015 à 07:36

    Je ne connais pas ce Piaf... merci pour le tout Clio, bises de JB

    2
    Vendredi 5 Juin 2015 à 06:46

    bonne journée

    1
    Vendredi 5 Juin 2015 à 03:36
    colettedc

    Super Francine ! Merci du partage et bon vendredi toute la journée ! Bisous♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :