• Hans Memling et Bruges

    Une superbe source d'informations :

    http://www.convivialiteenflandre.org/index.php?option=com_content&task=view&id=169&limitstart=3

    Et aussi très complet :   

    http://www.linternaute.com/voyage/exposition/memling/memling.shtml

    Autoportrait de Hans Memling dans le panneau de gauche du "Triptyque Donne"

                                                    Hans Memling et Bruges   

    Au sujet de Hans Memling (1435/40 (?) - 1494) ...

    Hans Memling est considéré comme l'un des Primitifs flamands les plus importants, bien qu'il soit né dans la ville allemande de Seligenstadt, près de Francfort. Peu de détails précis sont connus à son sujet. Il a été influencé probablement par l'École de Cologne et par le peintre Rogier van der Weyden à Bruxelles.

    En 1465 Memling est mentionné pour la première fois dans les livres de la ville de Bruges.

    En 1480 il fait partie des habitants riches de la ville. Il épouse Anna de Valkenaere dont il a trois enfants. Mort à Bruges en 1494, il est enterré dans l'église locale de Saint-Gilles.

    La raison pour laquelle certaines de ses plus belles peintures ont été faites pour l'Hôpital Saint-Jean a donné lieu au XIXe siècle à une légende au sujet de son arrivée à Bruges : Hans Memling pourrait avoir été soldat dans l'armée de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. Arrivé sévèrement blessé à Bruges il aurait été soigné par les sœurs et les frères de l'hôpital. Pour les récompenser il aurait fait les peintures toujours visibles au musée Memling.

         

     Voici les oeuvres qui sont exposées à Bruges.Il est évident qu'il est interdit aux visiteurs de photographier ! 

      **  Cliquer sur les photos (web) pour les ouvrir ! 

      ** Les titres surlignés mènent aux informations concernant l'oeuvre.

     

           "Le mariage mystique de sainte Catherine"

                        Hans Memling et Bruges

     Le volet de droite montre Jean l’Évangéliste exilé sur l'île de Patmos,assis sur les berges d'un lac, au premier plan, tenant un épais cahier, une plume et un encrier, un canif à la main. Il regarde vers le ciel et a une vision de l'Apocalypse.

     

           "Le triptyque" d'Adriaen Reins"

                        Hans Memling et Bruges

     

     

            "Le diptyque de Maarten van Nieuwenhove" : superbe ! 

                      Hans Memling et Bruges       

     

          La châsse de sainte Ursule.

                    Hans Memling et Bruges   

                           

          "Le triptyque de Jan Floreins"

                   Hans Memling et Bruges

    Le triptyque de l’Adoration de Mages (Triptyque de Jan Floreins), commandé par le frère Jan Floreins, ne quitta jamais l’hôpital Saint-Jean de Bruges.Le commanditaire s’est fait représenter sur le panneau central : il est agenouillé en prière derrière un muret. Comme d’ordinaire chez les primitifs flamands, l’épisode biblique est situé dans un décor flamand médiéval, une pittoresque vue de ville dans un paysage vert et vallonné. Un groupe de cavaliers, dont l’un sur un chameau et quelques figures mystérieuses, quitte la ville et se dirige vers l’étable.

     

    **  La photo est à la bonne grandeur :

    "Portrait de Maria Moreel" , fille du bourgmestre de Bruges, Guillaume Moreel.

    Portrait absolument superbe, avec les mains peintes en "trompe-l'oeil".

    Les 2 inscriptions (en haut à gauche et dans le bord inférieur du cadre) ont été ajoutées plus tard.

                          Hans Memling et Bruges

     

                                        Hans Memling et Bruges           

    « Bruges, sa dentelle, ses chocolats Bruges - Ancien hôpital Saint-Jean et musée Memling »

  • Commentaires

    2
    Mercredi 28 Mai 2014 à 08:10

    Wouah! magnifique que de tableaux superbes j'adore les peintres flamands, merci bisous

    1
    Mardi 27 Mai 2014 à 22:47

    de beaux tableaux

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :