•  

    Voici la suite de la promenade dans Douai .

    Bien que n'étant pas une très grande ville il nous a cependant manqué du temps pour en explorer les bâtiments intéressants situés vers l'extérieur.

     
    Le site de la ville est fort complet et bien agréable à visionner :http://www.ville-douai.fr/

    Démarrons ce petit circuit sur la Place d'Armes ,l'un des points centraux de la ville.


    FONTAINES PLACE D'ARMES

    Douai, ville née de la rivière Scarpe, s'est développée grâce à une intense activité commerciale.
    Ville drapante et du blé au Moyen Âge,elle devient universitaire au XVIe siècle.
    Française à partir de 1667, elle est ville parlementaire et militaire.

    Nous arrivons près de la Scarpe,l'un des lieux les plus agréables de Douai avec ses canaux et ses ponts.

      QUAIS SUR LA SCARPE- RR

    Construit à l'emplacement du refuge d'une abbaye,ce bâtiment abrite la Cour d'Appel du Nord / Pas-de-Calais et la Cour d'Assises du Nord , ainsi que les tribunaux de grande instance et d'instance de Douai.

    Autrefois aussi siège du Parlement, le monument a subi de nombreux remaniements au cours du XVIII ème siècle.

    DOUAI PALAIS DE JUSTICE

     
    La façade donnant sur la Scarpe est un héritage de l'art gothique dont on peut encore admirer les arcs brisés.
    Le long du quai,à l'intérieur,une exposition de maquettes retrace l'évolution de la ville.

    DOUAI PALAIS DE JUSTICE (1)

     
    C'est aussi de là, que s'échappa Vidocq (originaire d'Arras), lors d'une de ses "pérégrinations".
    Des promenades en canots sur les canaux sont organisés durant la belle saison.

    QUAIS SUR LA SCARPE- RR (1)

      VIDOCQ
    Pour en savoir un plus sur Vidocq,allez donc rendre visite à Patriarch ...

    http://patriarch.free.fr/index.php?s=VIDOCQ

     

    Les canaux,le jour comme la nuit,ont énormément de charme !

    QUAIS SUR LA SCARPE- RR (2)

     

    QUAIS SUR LA SCARPE- RR (3)

     

    QUAIS SUR LA SCARPE- RR (4)

     

    Et nous avons eu une rencontre inattendue : une jolie chatounette grise !

    CHATOUNETTE

     


    1 commentaire
  •   

    Voici Douai (1) et les beffrois . 

    La ville de Douai se situe dans le département du Nord , au sud de Lille.

     

    LILLE DOUAI ARRAS

     C'est une charmante petite ville agréable, qui a un passé prestigieux. 

    Douai, ville née de la rivière Scarpe, s'est développée grâce à une intense activité commerciale au Moyen Age dans les domaine du drap et du blé.

    Dès le IXème siècle, Douai se dote de nombreux bâtiments, on peut déjà parler d'agglomération pré-urbaine.

    La cité est détruite et reconstruite au XIème siècle, de part et d'autre de la Scarpe ,la rivière qui traverse la ville.

     

    DOUAI

    Dès la fin du XIIème siècle ,des échevins administrent la cité.

    Leur pouvoir est important : ils ont en charge toute l’édilité de la ville :

    les fossés, les remparts, l’état des rues et des maisons.

    Ils règlent également les activités commerciales et industrielles.

     

    DOUAI - BEFFROI - AOUT 2010 -RR

    En effet, en 1184 ,le comte de Flandre octroie à Douai une charte de franchises communales qui sera confirmée à diverses reprises, en particulier par Philippe Auguste en 1213 .

     

    Charte 2

    Les halles municipales, qui préfigurent l’Hôtel de Ville, abritent :

    -- les bureaux de l’administration,

    -- la salle de réunion des échevins,

    -- leur tribunal,

    -- ainsi que des lieux d’échanges commerciaux : halles aux draps, halles aux pelletiers, halles aux merciers, bâtiment du poids public...

     

    DOUAI - BEFFROI - AOUT 2010 -RR (1)

    Vient alors le beffroi que l'on aperçoit de presque chaque endroit de la ville.

    En 1380, les échevins décident la construction d’une tour destinée à abriter les «appiaulx», ces cloches qui rythment la vie de la cité.

    Ils achètent les pierres dans les carrières des alentours . 

    DOUAI - BEFFROI - AOUT 2010 -RR (2)

    Ce premier beffroi est construit en style gothique élégant.

    Les travaux durent de 1390 jusqu'au début des années 1400.

    Malheureusement en 1471 un incendie ravage l’Hôtel de Ville et une partie du beffroi.

    On reconstruit presque immédiatement les bâtiments ainsi que le sommet de la tour tel que le beffroi se présente aujourd’hui.

     

    DOUAI - BEFFROI - AOUT 2010 -RR (4)

    Vers 1830, les bâtiments devenus vétustes sont détruits,exceptés la salle gothique, la chapelle et le beffroi.

    La reconstruction reprend quelques années plus tard. 

    DOUAI - BEFFROI - HOTEL DE VILLE -RR- 2010 (3)

    De 1860 à 1873 , deux nouvelles ailes viennent compléter la façade de l’Hôtel de Ville à la perpendiculaire , formant ainsi une petite cour à l'opposé du beffroi qui est placé désormais en position centrale.

     

    DOUAI - BEFFROI - HOTEL DE VILLE -RR- 2010 (1)


    C'est le plan définitif des deux édifices accolés dos à dos , tels qu'on peut les voir maintenant.

     

    DOUAI - BEFFROI - HOTEL DE VILLE -RR- 2010 (2)

     

    ** "Figure-toi une tour gothique, coiffée d'un toit d'ardoises, qui se compose d'une multitude de petites fenêtres coniques superposées ; (…) et de tout cet ensemble si amusant, si fou, si vivant, il sort un carillon".

    Ecrit Victor Hugo,en 1837,parlant du beffroi de Douai.

     

    SITE DE LA VILLE DE DOUAI  : http://www.ville-douai.fr/index.asp


    DOUAI - BEFFROI - AOUT 2010 -RR (3)


    ** Tout au long des reportages sur le Nord et Arras ,

    je vous ai montré des  beffrois et/ou des Hôtels de Ville.


    ** "De toutes nos tours,celles dont nous sommes les plus fiers,parce qu’elles n’appartiennent qu’à nous,ce sont les beffrois."  - Michel Marcq -

     

    Les beffrois du Nord / Pas-de-Calais , de Flandre , de Picardie et de Belgique font partie du Patrimoine Mondial de l'Humanité (UNESCO).

     

    Pourquoi cette importance ?

    En résumé , les beffrois représentent les libertés conquises

    au cours du Moyen Age sur les seigneurs et sur l'église.

    C'est le "Tiers-Etat" avant l'heure !

     

    A DECOUVRIR !!!      http://www.beffrois.com/           

     

    ** En résumé : L’essor économique et démographique donne naissance à des bourgs commerciaux administrés par des marchands regroupés en association ( des gildes ou guildes ) .

     

    Ces marchands devenus bourgeois revendiquent une autonomie administrative, juridique et économique auprès de leur suzerain à travers une charte de privilèges.

     

    Charte Arras

    Afin de matérialiser leur commune,ils souhaitent posséder leur propre tour:le beffroi,à même de rivaliser avec les donjons seigneuriaux et les clochers des églises.

    Au départ lieu multifonctionnel (tour de guet, salle de réunion, prisons, coffre-fort...),le beffroi perdra au fil des siècles ses utilités pratiques mais reste encore aujourd’hui un monument majeur des villes du nord de la France et de Belgique.

     

    Différents usages des beffrois même s'ils ne sont pas simultanés :

    http://www.beffrois.com/index.php?myrub=478

     

    ** Le beffroi coffre-fort !!!

     

    Chaque commune possédait un trésor qu’elle se devait de protéger.

    Il était notamment composé de numéraires, d’objets précieux, de sceaux en argent,… et surtout de chartes.

    Elles étaient conservées précieusement dans des coffres.

     

    Charte 1

     

    ** Le beffroi comme tour de guet et de surveillance.

     

    ** Le beffroi comme arsenal et corps de garde.

     

    ** Le beffroi, métronome de la cité.

     

    ** Le beffroi et les réunions échevinales.

     

    ** Le beffroi : tribunal et prison.

     

    Mais avant de vous quitter,voici le beffroi de Douai,éclairé...une merveille !

     

    DOUAI - BEFFROI NUIT - AOUT 2010 -RR (5)

     


    votre commentaire

  • Durant les quelques jours passés à la découverte des Monts de Flandre  , nous avons poussé une petite "pointe" jusqu'à Bergues.

    BERGUES- RR - OB - (1)


    ** "La tradition affirme que les automobilistes qui empruntaient jadis la route de Bergues à Cassel voyaient parfois sur le bord de la route une dame blanche en train de leur faire signe " 

                                    - Bernard Coussée -

     

    BERGUES- RR - OB -

    Mon guide vert Michelin... date d'avant le film "Bienvenue chez les Ch'tis",et déjà,la ville de Bergues y est mentionnée avec 2 **. 

    Nous entrons dans la ville par la porte de Cassel...

         BERGUES- RR - OB - (2)

        et laissons notre voiture au parking sous l'oeil vigilant de cette vache.

    BERGUES- RR - OB - (3)


    Nous nous dirigeons alors vers la grand-place de Bergues et son beffroi ,


    où se trouve l'office de tourisme qui nous fournit un fascicule pour un circuit dans la ville.



    BERGUES- RR - OB - (4)

    **"Parfois,par les grands froids,quelques mouettes viennent flâner près du beffroi de Bergues aux briques dorées comme des écus."

                                         - Jacques Duquesne -

    Sur cette photo,vous apercevez nettement les cloches du carillon qui ,tous les 1/4 d'heure, jouent un petit air local .

    BERGUES- RR - OB - (7)

    Le beffroi est le symbole des libertés communales de la ville acquises au Moyen Age.  Clic :  

    BERGUES- RR - OB - (5)

    Un peu d'histoire pour mieux comprendre l'importance de cette ville. 

    Au IXème siècle, Bergues fut créée au bord d'une région marécageuse et fut fortifiée contre les Normands par Baudouin le Chauve, comte de Flandre .

    Les marais sont asséchés et les habitants créent progressivement un centre drapier important comme la plupart des villes flamandes.

    Au XIème siècle la ville possède un atelier monétaire. 

    L'artisanat du drap fait de Bergues une ville importante qui commerce avec l'Angleterre puis avec d'autres pays à partir du 13ème siècle.

    Et en 1240 ,la comtesse Jeanne de Flandre accorde une charte à la ville qui érige son premier beffroi, symbole des libertés.

    La ville a alors son échevinage, sa halle, son sceau et ses armoiries . 

    Elle devient l'une des villes les plus importantes de la partie Ouest de la Flandre.

    En 1383 , elle fut prise et brûlée par les Français et le 1er beffroi fut détruit .

    Il fut vite reconstruit à l'identique .

    En 1668,par le traité d’Aix-la-Chapelle , Bergues est rattachée à la France et ses murailles sont renforcées par Vauban.

    BERGUES- RR - OB - (15)

    Il en reste des morceaux de remparts tout autour de la ville.

    BERGUES- RR - OB - (16)

    Fort touchée lors de la guerre 1914-1918 , la ville sera sinistrée à 80% en 1940-1945.

    Le beffroi actuel a été reconstruit au même endroit en 1961, à la suite de sa destruction par incendie (30 mai 1940) , puis par dynamitage (16 septembre 1944) , par les Allemands.

    BERGUES- RR - OB - (6)

    Quant à l' Hôtel-de-Ville , il est situé de l'autre côté de la place , sur laquelle se trouve la vraie poste de Bergues.

    BERGUES- RR - OB - (8)

    BERGUES- RR - OB - (10)

    Voici le Géant de Bergues , installé devant la mairie .

    BERGUES- RR - OB - (9)

     

     Son nom : "L'électeur de Lamartine"

    "L’électeur de Lamartine" a été inauguré le 21 septembre 1913, pour commémorer le quatre-vingtième anniversaire de l’élection d’Alphonse de Lamartine comme député de Bergues en 1833.
    Comme à l’époque seuls les plus riches de la circonscription avaient le droit de vote,ceci explique le riche costume du géant.

    Après cet intermède,continuons notre promenade.

          L'abbaye de Saint-Winoc .

    BERGUES- RR - OB - (12)

    Cette abbaye impressionnante qui occupait tout le sommet de la colline fut construite autour des reliques de Saint Winoc, saint venu évangéliser la région à la fin du VIIème siècle.

    BERGUES- RR - OB - (14)

    Fondée par les comtes de Flandre en 1022 ,elle restera sous la règle de Saint-Benoît (abbaye bénédictine) jusqu'à sa destruction lors de la révolution de 1789.

    BERGUES- RR - OB - (13)

    Nous flânons un peu dans la ville. 

    Jolie maison fleurie...

     

     

     

    BERGUES- RR - OB - (17)

    Une autre...

    BERGUES- RR - OB - (20)


    Le mont de piété.

    BERGUES- RR - OB - (18)

    Construit de 1630 à 1633 ,c'est une construction de briques , de sable , et pierres blanches, de style renaissance flamande.

    A remarquer tout particulièrement ses deux pignons,nord et sud, particulièrement décorés, ainsi que ses hautes toitures à double rangée de lucarnes.

    BERGUES- RR - OB - (19)

    Le bâtiment sert actuellement de musée communal à la ville.  


    Nous nous promenons le long des canaux qui font partie des charmes de cette ville.

    ** -"Accolées les unes aux autres, les maisons suivaient la courbe du canal intérieur de la Colme.La variété des pignons et de la couleur des boiseries conférait à cette rue calme de Bergues un petit air pimpant et fantaisiste."

                                     - Annie Degroote -

     

    BERGUES- RR - OB - (24)

    Et au numéro 25, voici la maison où, dans le film "Bienvenue chez les Ch'tis" , loge Line Renaud et où se déroulent plusieurs scènes.

      BERGUES - MAISON LINE R     

    BERGUES- RR - OB - (25)

    BERGUES- RR - OB - (26)


    Au fond de la photo , une ancienne écluse ...

    BERGUES- RR - OB - (27)

    Et de quoi assouvir une petite soif...le vélo est l'un des moyens de transport

    et l'un des sports privilégiés dans le Nord .

    BERGUES- RR - OB - (34)

    Voici aussi l'ancien abattoir de la ville,ville prospère donc ; nous avons déjà vu la vache sur le "marché aux bestiaux ".

    BERGUES- RR - OB - (23)

    Il y a aussi près des canaux le "marché aux fromages"; le voilà ....

    BERGUES- RR - OB - (21)

    Et là,que reconnaissons-nous ?

    La fameuse "fausse poste"  des " Ch'tis " !

    C'est un ancien bâtiment de Gaz de France transformé pour la circonstance .

    Une plaque commémorative y a été apposée.

    BERGUES- RR - OB - (22)

    BERGUES- RR - OB - (29)


    Toute cette promenade donne faim et voici un établissement qui vaut le déplacement ; rapport/qualité prix : super !

    BERGUES- RR - OB - (28)


    BERGUES- RR - OB - (30)


    "Le Bruegel": estaminet (taverne flamande) installé dans l'une des plus vieilles maisons de Bergues (1597) .

    BERGUES- RR - OB - (31)

     

    Le décor est typique,le cadre original et la cuisine du terroir (spécialités flamandes) copieuse .

     

    BERGUES- RR - OB - (33)

     

    BERGUES- RR - OB - (32)

     

               


           


         


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique